24/11/2016 Ixelles était antifasciste

dscf9185Non étions entre 300 et 400 personnes lors du premier rassemblement de la Campagne Bruxelles Zone Antifasciste ce jeudi 24 devant la Maison Communale d’Ixelles. Après un rassemblement énergique et des prises de paroles, le départ en manifestation fut tout aussi dynamique. Manifestation qui a traversé le haut d’Ixelles et le Quartier de Matongé. On s’est ensuite rendu jusqu’au Square de Meeus où le local des néo-nazi était bien protégé par la police. Encore un grand merci à tout-e-s de vous être mobilisé-e-s pour dire non au local nazi à Ixelles. Merci aux ixellois-e-s et aux riverains qui se sont mobilisé-e-s. On espère que tout le monde apprécié la manif, que chacun-e a pu trouver sa place et que c’était suffisamment inclusif. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des remarques à faire pour améliorer la suite.

Ce n’était évidemment qu’une première mobilisation, d’autres suivront rapidement !

Pour celleux qui auraient raté ça, voici la prise de parole de la campagne lors du rassemblement :

Bonjour à toutes et tous,

Au nom de la campagne Bruxelles Zone Antifasciste nous vous remercions pour votre présence à ce premier rassemblement contre le local des néo-nazis de l’APF !

Comme vous le savez sans doute, l’APF est un regroupement de différents groupes nationalistes européens. Derrière ce nom, se cache en réalité rien de moins que des néo-nazis. Au premier rang, les grecs d’Aube Dorée dont le drapeau porte une croix gammée stylisée. Aube Dorée qui ces dernières années à agressé et assassiné de nombreux migrants ainsi que le rappeur antifasciste Pavlos Fyssas en 2013.

Mais il y a également les italiens de Forza Nuova, parti ouvertement nostalgique de Mussolini et de l’État fasciste qui milite notamment pour la déportation de l’ensemble des immigrés en dehors de l’Italie, l’interdiction du mariage gay ou encore l’avortement.

Vous avez peut-être vu les images, le  20 novembre dernier, à Madrid, Democracia nacional (membre de l’APF) a organisé un hommage au dictateur Franco. Pendant ce rassemblement il on fait des saluts fascistes, tabassé un passant et crié leur haine des musulman-e-s.

Cette alliance est un danger physique réel, l’histoire récente nous prouve de quoi sont capables ces gens. Dans cette même commune, il y a un peu plus d’un an, Nation agressait des sans-papiers et tabassait un SDF.

La Bourgmestre Defourny, clame qu’elle ne peut rien faire. Tant mieux nous n’attendons rien d’elle. Nous pensons que c’est à nous, ixellois-e-s ou non, travailleurs, chômeurs, étudiants, précaires, de nous mobiliser pour fermer ce local. On connait la duplicité du pouvoir politique avec l’extrême droite lorsque comme à l’heure actuelle, le système économique est en crise. Cependant nous voulons pointer l’hypocrisie de cette commune. En réalité, comme tenu de la nature des occupants du 22 Square de Meeus, la commune possède des moyens juridiques. Mais c’est une question de choix politique. La commune préfère empêcher l’existence d’une place Lumumba mais ferme les yeux sur un Local Nazi.

En ce moment même la commune rend hommage à Roger Lallemand, coauteur de la loi dépénalisant l’avortement alors que les néo-nazis de l’APF militent contre le libre accès à l’avortement et  prônent le sacrifice des femmes pour la patrie et veulent renvoyer les femmes à la famille et au foyer.

Hypocrisie également de l’Europe qui finance l’APF à hauteur de 600.000€ alors que ces gens se revendiquent du fascisme, cette Europe qui ferme ses frontières, emprisonne et déporte des migrant-e-s quitte à les envoyer à une mort certaine. Cette Europe qui a asphyxié la Grèce à coup d’austérité et c’est finalement dans les cendres de la Grèce qu’est véritablement né le fascisme d’Aube Dorée.

En  Belgique, en France, en Allemagne et ailleurs, les extrême droites populistes telles que la N-VA, le FN, Alternative für Deutschland, etc. connaissent une notoriété grandissante ainsi que quelques succès électoraux. Elles se présentent comme le visage « respectable » du fascisme, et participent à rendre « acceptables » les thèses d’extrême droite. Mais attention à ne pas s’aveugler, il existe bel et bien des liens étroits entre cette droite populiste et les nervis fascistes et violents.

Ils ont compris que pour arriver au pouvoir il leur fallait dire la même chose mais avec d’autres mots. Ne dites plus « nationalistes » mais « patriotes », plus non plus « défense de la race blanche » mais bien « la culture européenne est en danger », etc. L’idée reste la même mais le vocable a changé.

Ce qui permet aux néo-fascistes et aux populistes de se développer, c’est l’existence d’un système économique basé sur l’exploitation des travailleurs-euses. C’est l’existence d’un racisme et d’une islamophobie d’état qui légitime les privilèges des uns et l’oppression des autres. Ces discriminations sociales, de genre et raciale, l’extrême droite – à l’image de Donald Trump alliés aux suprématistes Blancs aux USA –  entend la renforcer.

Nous sommes réunis aujourd’hui pour dire non au local nazi à Ixelles, non au racisme, au sexisme, à l’homophobie et à l’exploitation.

Il s’agit de la première mobilisation mais il y en aura d’autres. Nous n’entendons pas nous arrêter au local nazi. Nous attaquerons à tous les fascismes et toutes les autres formes de discriminations.

Bruxelles est et restera antifasciste !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s